Prévalence et déterminants de l’albuminurie dans le diabète de type 2 chez le sujet noir au Sud du Bénin [Prevalence and determinants of albuminuria in type 2 diabetes among African patients in Southern Benin]

Bruno Léopold Agboton, Armand Wanvoegbe, Jacques Vigan, Rodrigue Hazoume, Anthelme Agbodandé, Séraphin Ahoui, Genato Carine Agboton, Latif Mousse, Daniel Amoussou-Guenou

Abstract


Objectif: Décrire les facteurs déterminants de l’albuminurie chez le diabétique de type 2.

Méthodes: Nous avons mené une étude transversale, prospective à visée descriptive et analytique. Elle s’est déroulée sur une période de 06 mois de février à Août 2014. Ont été inclus les patients diabétiques de type 2 suivis par un spécialiste et ayant fait les dosages nycthéméraux de l’albumine urinaire par la méthode immunoturbidimétrique. Ces dernières sont considérées comme positives à partir de 30 mg/24 h d’albuminurie. La régression logistique, en analyse multivariée, a permis de mesurer l’association entre la survenue de l’albuminurie et ses déterminants.

Résultats: Cent quatre-vingt-un (181) patients étaient retenus, 86 présentaient une albuminurie positive (soit 47.5%) avec une sex-ratio de 0,7. L’âge variait de 19 à 85 ans. L’IMC variait entre 18.9 et 56.0 kg/m². L’albuminurie positive chez les patients ayant un diabète déséquilibré, était de 57.4% contre 32.9% des diabétiques équilibrés (p = 0.001). L’albuminurie positive chez les patients hypertendus était de 65.2% contre 36.6% diabétiques normotendus (p < 0.001). L’hypercholestérolémie totale était associée à une albuminurie positive (p = 0.04). L’ancienneté du diabète était également associée à une l’albuminurie positive (p = 0.01).

Conclusion: L’hypertension artérielle, l’hypercholestérolémie, l’équilibre du diabète et l’ancienneté du diabète jouent un rôle important dans la survenue de l’albuminurie chez le diabétique de type 2. Un contrôle strict de ces déterminants s’avère indispensable.


Objective: To describe albuminuria causal factors among type 2 diabetes patients.

Methods: We carried out a cross-sectional retrospective study aimed at describing and analyzing the subject matter. It was conducted over a six-month period from February to August 2014. Type 2 diabetic patients regularly seen by a specialist who underwent immunoturbidimetric assay of urine albumin were included in the study. It was considered positive for albuminuria above 30 mg/24h. The multivariate logistic regression analysis enabled us to measure the association between albuminuria and its determinants.

Results: One hundred and eighty one (181) patients were selected, 86 had positive albuminuria (47.5%) and the sex ratio was recorded at 0.7. Age ranged from 19 to 85 years. BMI ranged from 18.9 to 56.0 kg/m². Positive albuminuria among uncontrolled diabetes patients represented 57.4% against 32.9% controlled diabetes patients (p = 0.001). Positive albuminuria among hypertensive patients was 65.2% against 36.6% in normotensive diabetic patients (p < 0.001). Hypercholesterolemia was associated with positive albuminuria (p = 0.04). Diabetes seniority was also associated with positive albuminuria (p = 0.01).

Conclusions: Blood pressure, hypercholesterolemia, the control of diabetes and duration of diabetes all played a significant role in occurrence of albuminuria among type 2 diabetic patients. It is important to carry out a thorough check on these determinants.


Keywords


Albuminuria; type 2 diabetes

Full Text:

PDF


DOI: https://doi.org/10.21807/21-1-2861

Refbacks

  • There are currently no refbacks.




ISSN (online) 2518-4601 ISSN 2306-8205 (print). © African Association of Nephrology 2018.
Hosted by Stellenbosch University Library and Information Service since 2016.